Croquer Venise!

 

en atelier de dessin avec Alain Créac'h du 24 au 31 juillet 2010.
Vue de la Giudecca

 

Suivez Alain à travers Venise avec plumes, crayons, pinceaux...

 

Il vous guidera du lundi au vendredi, en vous proposant chaque jour des "ouvertures" sur le monde vénitien et en respectant votre personnalité graphique, réelle ou potentielle. Il vous aidera à saisir la lumière, les reflets, les bâtiments, les scènes de rues, les étals de poissons, de fruits, de légumes…

Ce sera la Sérénissime, la lagune, le Canal Grande, les palais, l’eau, les ponts, les églises, mais aussi les marchés, les places, les fontaines, les gelati aux terrasses de cafés, les vaporetti, les spaghetti...

Ce sera Burano, l’île aux mille couleurs ; les aquarelles frétillent déjà dans leurs godets à l’évocation des bleus, des ocres, jaunes, rouges ou verts. Sans oublier le turquoise, le violet, le fuschia… et peut-être même des couleurs qui n’ont pas de nom.

Ce sera Torcello, symbole de la disparition d’un monde. Sa basilique et ses magnifiques mosaïques bysantines…

Ce sera la Guidecca, ses jardins, ses petites rues paisibles, si proche de Venise, si loin du flot touristique….

Ce sera les quartiers, le Ghetto, l’Arsenal…



Votre carnet de voyage sera votre journal personnel

 

Il vous permettra de collecter vos émotions et accueillera au fil de ses pages, les dessins, aquarelles, photos, tickets de vaporetto ou de musées, grains de sable ou de poivre, fleurs et feuilles, impressions, émotions….

Partir à Venise avec ses crayons, c’est aussi écouter, goûter la ville. La sentir frémir. C’est affûter sa curiosité, acérer son imaginaire. Le carnet de voyage est un objet précieux, intime. C’est un objet d’artiste, un objet de rêve. Pour faire un carnet de voyage, pas besoin d’être un dessinateur ou un photographe averti. Il suffit d'aiguiser son sens de l’observation, sa curiosité, de saisir l’instant présent, de ressentir l’émotion.

 

Avanti !